Adopter des protections racinaires dans un jardin : barrière anti-rhizome

Certains végétaux traçants peuvent envahir rapidement votre jardin si vous ne prenez pas quelques précautions de protection. En effet, une fois plantés, ces végétaux se multiplient très vite et deviennent difficiles à contenir. Retrouver ci-dessous la meilleure méthode pour y remédier.

L’installation d’une barrière anti-rhizome

La meilleure méthode pour contenir les végétaux traçants et éviter qu’ils n’envahissent le jardin est d’installer des protections racinaires, dont la barrière anti rhizome. Cette dernière est la meilleure solution pour contenir les plantes possédant des souches traçantes telles que les pervenches, les bambous, le chiendent, les oyats, les menthes, etc. Ce type de plante possède un système de développement horizontal qui fait que même si vous arrachez ses racines et ses parties aériennes, vous risquez de voir réapparaître un peu plus loin et très rapidement un extrait de la plante. Les racines des plantes envahissantes peuvent s’enfouir plus ou moins ardemment dans le sol. Ainsi, la meilleure manière de contenir ce type de végétaux est la mise en place d’une barrière anti-rhizomes.
Mais qu’est-ce que c’est en fait ?
Il s’agit d’une barrière formée d’un matériau dur enfoui dans le sol et qui permet d’empêcher les racines de se déployer au-delà d’une surface définie. La barrière anti-rhizome qui dépasse légèrement le sol devra être placée tout autour de la plante, dès sa plantation, et ce si vous voulez éviter les problèmes dus à la propagation. Lorsque les souches envahissantes se heurtent à la barrière, elles ne peuvent plus se propager.

À noter qu’il existe aujourd’hui dans les commerces des barrières anti-rhizomes sur mesure et prêtes à être installées. Elles sont généralement composées de plastique épais que les radicules ne parviendront pas à franchir. Elles sont habituellement vendues en rouleau ou au mètre pour pouvoir être enfouies en profondeur. Mais il est aussi possible de créer soi-même sa barrière anti-rhizome en briques ou en tuile. Toutefois, pour cela, il faut suivre quelques étapes essentielles et respecter certaines règles.

Les étapes à suivre pour installer une barrière anti-rhizome dans son jardin

Si vous voulez établir une barrière anti-rhizome dans votre jardin, vous devez d’abord creuser assez large. En effet, l’espace disponible pour les rhizomes doit être au moins 60 cm de largeur et 1 m de hauteur. Un espace trop réduit pourrait engendrer des défauts au niveau du développement de la plante. Ensuite, vous devez choisir le matériau de construction de la barrière anti-racine. Le matériau idéal est le polypropylène rigide et épais. Les racines des plantes envahissantes peuvent traverser d’autres types de matériaux au fil du temps, donc mieux vaut choisir cette option. Puis, vous devez soigner l’étanchéité du matériau choisi en y ajoutant un recouvrement sur quelques centimètres entre les bordures de la barrière. Vous devez ensuite remplir la fosse de substances nutritives pour la plante afin de la nourrir correctement. Vous pouvez par exemple mettre dans la fosse du terreau de plantation, une terre riche en limon et du fumier décomposé. Après ces quelques étapes, vous pouvez maintenant positionner les touffes de la plante au milieu de la fosse et l’arroser régulièrement pour qu’elle se développe rapidement.