Comment aplanir un terrain ?

Diverses raisons peuvent vous pousser à aplanir un terrain. Certains le font pour pouvoir y bâtir une maison. D’autres le font afin de disposer d’une superficie pour le jardin. Les moyens logistiques et les méthodes utilisés varient en fonction de la surface à rendre horizontale.

Fixer les limites avec des piquets

La délimitation de la surface à aplanir constitue la première étape. Elle commence les travaux publics ou bien la fondation d’une maison. C’est également ce qu’il faut faire en amont d’un nivellement pour le jardinage. Concrètement, il faut planter des piquets aux quatre coins. Il en faudra beaucoup plus pour guider les engins de terrassement ou bien la pelle manuelle. Pour ceux qui construisent un bâtiment, les cordeaux vont relayer les bords. Les relevés topographiques entrent également en compte.

Utiliser la pelle ou une niveleuse mécanique

Si la surface à aplanir est importante et en pente, il faut faire un déblayage. Cette opération consiste à enlever ou déplacer progressivement la terre jusqu’à obtenir un plateau horizontal. Dans certaines situations, il faudra ajouter une grande quantité de matériaux pour combler le vide. C’est le remblayage. Cette démarche nécessite une brouette, un pick-up ou carrément des camions à benne. L’intervention d’une niveleuse mécanique est indispensable pour un chantier. Pour la construction d’une maison, un engin de type bulldozer peut aider.

Ne pas oublier d’ajouter une légère pente

Aplanir un terrain revient à le rendre aussi horizontal que possible. Cependant, cela ne suffit pas encore s’il faut préparer la surface pour en faire une superficie constructible. Il est indispensable de compacter le sol pour la stabiliser. Si cette superficie va rester nue, il est nécessaire de la régler en légère pente. De manière générale, il faut respecter la précaution des 2 %. Cela signifie que pour chaque 100 cm, la dénivellation sur un côté est de 2 cm. Cette précaution permet de gérer le ruissellement de l’eau de pluie et d’éviter la stagnation ou la formation de flaque.