Les techniques de permaculture dans un jardin

Quand on possède un jardin potager, le seul et unique but est d’avoir une récolte bien satisfaisante. C’est pour cela qu’on cherche toujours des moyens pour améliorer notre jardin et le rendre plus accueillant. La permaculture est une technique de jardinage qui vous permet d’avoir un écosystème agricole autosuffisant.

La permaculture dans un jardin potager

La permaculture est une technique agricole qui met en place le respect de la nature, elle permet de préserver l’équilibre entre les espèces animales et végétales. Les techniques de permaculture permettent de cultiver des fruits et des légumes sans ruiner les interactions qui se produisent au sein de l’écosystème. Les principes de base de la permaculture se fondent sur la consommation convenable des ressources tout en améliorant la production.

Comment réaliser les techniques de permaculture dans son potager ?

Si nous créons un jardin potager chez nous, il doit répondre à nos besoins alimentaires. Pour les techniques de permaculture, on peut bénéficier d’une autosuffisance alimentaire et respecter l’environnement. Il existe plusieurs techniques de permaculture qui peuvent être pratiquées dans un jardin potager. Pour préserver l’humidité de la terre, il faut couvrir le sol de « mulch », vous pouvez utiliser du paillis d’origine animale, végétale ou même minérale. Elles consistent aussi à récupérer les eaux de pluie et les ruissellements, car ils contiennent de bons nutriments pour les plantes. Vous devez réaliser votre propre composte et éviter les produits chimiques. Dans les petits espaces, on peut cultiver des variétés de plantes qui peuvent être aménagées comme des bordures.

Les avantages des techniques permacultures

Réaliser un jardin en permaculture ne demande pas trop de temps pour l’entretien. Les travaux de jardinage sont limités ainsi que les dépenses, il n’y a pas d’engrais à acheter, il est inutile d’utiliser des insecticides. Puisqu’on utilise des techniques naturelles, la production peut être aussi qualitative que quantitative. La permaculture se base sur l’autonomie et l’autosuffisance du jardin.